Home

Le quotidien comme cadre de vie

“Réalité proche et familière, connue et reconnue, le quotidien désigne un « chez soi » qui peut être partout. C’est le cadre connu dans lequel, on mène une activité organisée par les habitudes.

Le terme quotidien renvoie à notre environnement familier (la maison, le quartier) et à toutes ces choses qui cohabitent avec nous dans cet espace proche : outils, ustensiles, appareils, mais aussi des gadgets, des bibelots, des souvenirs de voyage, des meubles hérités ou chinés.

L‘espace du quotidien se dessine autour du corps, de ses déplacements de ses arrêts fréquents. Bulle plutôt que boîte, cet espace s‘étend, s‘étire, se dilate et se contracte. Sa frontière est beaucoup plus floue que celle que pourrait constituer la maison. S’il est tentant d’imaginer le cadre chaleureux et réconfortant du foyer quand on prononce le mot quotidien, on ne peut pas le limiter à l’espace domestique. Le quotidien est plutôt cet intervalle entre un individu et l’inconnu du monde. Notre corps circule dans ce corps aux contours sans limites. Il est moins caractérisé par un lieu particulier que par tous ces espaces avec lesquels on est familier. Ces lieux que l’on fréquente régulièrement, où l’on a des habitudes (ce café dont on connaît le serveur, la place que l’on se réserve dans le bus). Chaque lieu que nous traversons si nous y revenons à plusieurs reprises, se pare de quotidienneté. Une géographie personnelle se dessine, topographie formée suite à nos allées et venues et dont la carte est unique.

La connaissance des choses et des espaces quotidiens est un savoir qui se passede livres , qui se produit par la proximité et la fréquentation. La perception que nous avons de notre propre quotidien ressemble à celle que nous avons de notre propre corps. Elle est proprio-perceptive. J’imagine la vie de tous les jours comme le coeur. Il paraît que le coeur est un muscle involontaire. Il se contracte et se dilate sans que l’on ait besoin d’y penser. Le quotidien prend lui aussi la forme d’un organe vital central, qui s’active hors de notre volonté.

Même en voyage à l’étranger, il faut très peu de temps pour se recréer un quotidien. Le processus de familiarisation est ce qui permet à une chose de devenir quotidienne. De transformer ce qui est étranger en quelque chose de connu, de reconnu. Il y a une absorption de la nouveauté, et du merveilleux par la vie quotidienne. Une transformation de l‘étrange en familier.”…

“Un lieu de l’effacement

Le quotidien a beau être ce qui borde, ce qui entoure l’existence, être le cadre rassurant, familier, avec lequel nous avons un contact répété, être ce qui nous compose, un emploi de l’espace et du temps, ce cadre, nous ne le voyons pas, nous sommes aveugles vis à vis de notre quotidien. Ce qui caractérise le quotidien, c’est d’être présent de manière invisible. Passer inaperçu est même l’un de ses traits essentiels.”…

“Où observer le spectacle de la vie quotidienne ?

L‘activité ordinaire ne s‘expose pas, elle ne se voit pas, la vie de tous les jours passe sans se manifester. Le quotidien c’est justement tout ce qui semble normal et qui donc ne nous paraît pas remarquable, tout ce qui appartient à l’ordre des choses. Le quotidien est un état fondamental, état de base, état premier de l’existence, sans origine et sans fin. C’est un état de la vie qui semble avoir toujours existé, que nous ne remettons pas en cause. Le quotidien est une notion qui semble sans prise, lissée par son apparente évidence.”

Marine Rouit

http://marinerouit.files.wordpress.com/2008/07/une-esthetique-du-quotidien1.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s